Spermocytogramme : analyse morphologique des spermatozoïdes par la classification de Kruger

Retour Spermocytogramme :  analyse morphologique des spermatozoïdes par la classification  de Kruger Le 31/05/2022

L'examen du sperme est une étape importante dans I'exploration du couple infertile. La morphologie du spermatozoïde a été reconnue comme un facteur prédictif de la fertilité naturelle, de l'issue en insémination intra-utérine ou en fécondation in vitro classique. 

Le Laboratoire de Biologie de la Reproduction CBM25 BIOGROUP utilisera, à partir du 31 mai 2022, la classification  dite de Kruger pour déterminer les anomalies morphologique des spermatozoïdes. 

Par rapport à nos comptes-rendus antérieurs (utilisant la classification de David), la classification  de Kruger utilise le même dictionnaire des anomalies mais se limite au rendu de 4 anomalies principales : anomalies de la tête, de la pièce intermédiaire, du flagelle et la présence de restes cytoplasmique. Les critères d'interprétation sont plus stricts.  En effet, tous les spermatozoïdes considérés comme  de morphologie limite dans la classification de David sont classés par Kruger en spermatozoides atypiques. Le seuil de référence est donc maintenant de 4 % de formes typiques. 

Pour exemple, sur cette planche, seuls les spermatozoides numéros 17 et 18 sont à considérer de formes typiques.

Crédit photographique :  WHO laboratory manual for the examination and processing of human semen, sixth edition. Geneva: World Health Organization; 2021. 

Contact : Dr Philippe DUPONT - philippe.dupont@biogroup.fr